Manger à son poste de travail

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

Un ensemble de règles législatives et jurisprudentielles encadrent la restauration au travail. Voici tous les repères pour éviter les problèmes avec votre employeur.

Repas au travail : que dit la loi ?

Le droit du travail interdit aux salariés de prendre leur repas :

  • à leur poste de travail ;
  • ou dans tout autre lieu dédié à l'activité professionnelle.

Cette règle est bien évidemment gouvernée par des principes d'hygiène. Toutefois, si les salariés en font la demande, l'employeur a l'obligation de mettre à leur disposition un espace pour la restauration pendant les pauses :

  • Dans une entreprise de plus de 25 salariés, il doit s'agir d'une salle ou d'un local spécifique.
  • Dans les entreprises de moins de 25 salariés :
    • Il n'est pas obligatoire de dédier une salle aux repas.
    • Il peut en effet s'agir d'un simple « coin repas » installé dans une salle existante.
    • Toutefois, les employés doivent pouvoir s'y restaurer dans de bonnes conditions d'hygiène et de sécurité.

En raison de la crise sanitaire, depuis le 9 juin 2021, une jauge maximale de 50 % de la capacité du restaurant d'entreprise doit être respectée. Les pièces doivent être aérées par 2 points distincts (porte et fenêtre) quelques minutes toutes les heures, en complément de l'aération, de la ventilation conforme à la réglementation. Les salariés peuvent déjeuner ensemble, mais sans dépasser 6 personnes. Par ailleurs, une distance minimale de 2 mètres doit être gardée entre les tables occupées, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. La mise en place de paniers repas à emporter et à consommer sur le poste de travail reste préconisée.

Repas festif : jamais sans autorisation

Un repas festif peut entraîner de nombreux débordements :

  • Ils peuvent être liés aux dangers évidents que présente l'organisation d'un tel événement. Par exemple, pour un barbecue :
    • risque d'incendie ;
    • dégradation des murs due aux émanations de fumée, etc.
  • Ils peuvent également résulter de la consommation d'alcool qui accompagne souvent ce genre de repas : Boire sur son lieu de travail représente un manquement à ses obligations. En effet, les employés alcoolisés ne sont pas entièrement disponibles pour effectuer l'ensemble des tâches qui leur sont confiées. Ainsi, boire sur son lieu de travail sans accord de l'employeur peut entraîner un licenciement pour faute.
  • Enfin, les repas festifs s'étendent généralement sur plusieurs heures, ce qui est incompatible avec la plupart des rythmes de travail.

Se détendre en travaillant, c'est possible :

Aussi dans la rubrique :

Droit du travail

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider