Vote élections professionnelles

Sommaire

En principe, l’organisation des élections professionnelles (délégués du personnel, comité d’entreprise ou délégation unique du personnel) appartient à l’employeur. Ces élections doivent être organisées tous les 4 ans. Les modalités d’organisation de ces élections, tout comme les modalités du scrutin, obéissent à des règles précises édictées par le Code du travail. Nous faisons le point sur les principales dispositions applicables.

Élections professionnelles : quelles sont les caractéristiques du scrutin ?

Les élections professionnelles sont organisées autour d’un scrutin de liste avec attribution des sièges à la proportionnelle, avec possibilité de deux tours d’élection.

L’élection est organisée distinctement par collèges électoraux :

  • le premier collège est celui des ouvriers et des employés ;
  • le deuxième collège est celui des techniciens, des agents de maîtrise, des ingénieurs et des cadres.

Dans chaque collège, une liste de candidats distincte est établie pour les délégués titulaires et les délégués suppléants. Les listes peuvent être incomplètes mais elles ne peuvent comporter plus de noms que de sièges à pourvoir.

Par ailleurs, un bureau de vote doit obligatoirement être désigné. Le bureau de vote a pour mission d’assurer la surveillance du bon déroulement du scrutin. Il va également consigner les résultats mais aussi toutes les observations jugées utiles dans un procès-verbal.

Un bureau de vote doit être mis en place à la date de l’annonce du premier tour de scrutin, donnée par voie d’affichage ou fixée par le protocole d’accord préélectoral.

Quelles sont les étapes du scrutin à deux tours pour les élections professionnelles ?

Le scrutin comporte deux tours.

Le premier tour

Le premier tour du scrutin est réservé aux listes établies par les organisations syndicales qui ont été invitées à négocier le protocole d’accord préélectoral. À la fin de ce premier tour, le bureau de vote peut constater l’une des trois situations suivantes :

  • la carence de candidature, c’est-à-dire l’absence de liste présentée par une organisation syndicale habilitée à présenter des candidats. Un second tour est alors obligatoirement organisé ;
  • le quorum n’est pas atteint. Un second tour est alors organisé pour chacun des collèges ou des scrutins pour lequel le quorum n’a pas été atteint ;
  • le quorum a été atteint et les sièges ont été attribués. Un second tour est organisé uniquement si tous les sièges n’ont pas été pourvus, les listes présentées au premier tour étant incomplètes.

Le second tour

Si un second tour est nécessaire, il doit être organisé dans les 15 jours suivant le premier tour. Ce second tour est ouvert à toutes les candidatures, présentées ou non par une organisation syndicale.

Élections professionnelles : quelles sont les règles relatives au dépouillement et à la proclamation des résultats ?

Le dépouillement

Le dépouillement s’effectue en commençant par les sièges des représentants titulaires. Au premier comme au second tour, ces sièges sont attribués sur la base du scrutin proportionnel à la plus forte moyenne.

Les résultats

Dès que les résultats sont proclamés, l’employeur transmet une copie des procès-verbaux des élections professionnelles (délégués du personnel, comité d’entreprise ou d’établissement, délégation unique du personnel) aux organisations syndicales de salariés qui ont présenté des listes de candidats aux scrutins concernés mais aussi à celles ayant participé à la négociation du protocole d’accord préélectoral.

Par ailleurs, en cas de carence de candidatures aux deux tours, l’employeur dispose d’un délai de 15 jours pour transmettre à l’inspecteur du travail le procès-verbal de carence établi par le bureau de vote. Ce procès-verbal de carence doit également être affiché dans l’entreprise.

Quel est le tribunal compétent en cas de litige relatif aux élections professionnelles ?

Le tribunal d’instance, et non le conseil de prud’hommes, est seul compétent pour les litiges relatifs aux élections professionnelles.

Ainsi, le tribunal d’instance doit être saisi :

  • dans les 3 jours suivant la publication des listes électorales pour les litiges concernant l’électorat ;
  • dans les 15 jours suivant la proclamation des résultats pour les litiges portant sur la régularité des opérations électorales.

Le procès-verbal des élections au comité social et économique (Cerfa n° 15822 et Cerfa n° 15823) est transmis par l'employeur dans les 15 jours, en double exemplaire, à l'agent de contrôle de l'inspection du travail (article R. 2314-22 du Code du travail). Tous les formulaires Cerfa utiles aux élections professionnelles sont en ligne sur ce site, accompagnés de leur notice explicative.

Aussi dans la rubrique :

Règles de mise en place

Sommaire