Parties prenantes

Sommaire

Les parties prenantes sont l'ensemble des personnes physiques et des personnes morales qui sont concernées et qui peuvent influencer les décisions d'une entreprise. Les parties prenantes se distinguent par leurs pouvoirs qu'elles tirent de ce qu'elles apportent à l'entreprise et de ce qu'elles en attendent. Le poids de chaque partie prenante a des répercussions sur la gouvernance d'entreprise.

Parties prenantes : définition

Une partie prenante est un groupe d'individus qui peut influencer ou qui peut être influencé par la réalisation des objectifs d'une entreprise. Les parties prenantes sont en relation directe ou indirecte avec l'entreprise. Les principales parties prenantes sont les dirigeants, les salariés et les actionnaires.

La personnalité juridique des parties prenantes

Elles ont une personnalité juridique et peuvent être des personnes physiques (les salariés, les clients en B to C, les dirigeants, etc.) ou des personnes morales, c'est-à-dire des entreprises, des sociétés ou des associations (les clients en B to B, les concurrents, l'État, les associations de consommateur, les syndicats, etc.).

Les parties prenantes internes et externes

Les parties prenantes internes font partie de l'effectif de l'entreprise (les dirigeants, les salariés, les représentants du personnel, etc.) alors que les parties prenantes externes sont extérieures à l'entreprise (les actionnaires, les banques, les clients, les fournisseurs, les concurrents, les pouvoirs publics, les associations de consommateurs, etc.).

Les parties prenantes actives et passives

Les parties prenantes actives prennent part aux décisions de l'entreprise (les salariés, les dirigeants, les actionnaires, etc.) alors que les parties prenantes passives subissent les décisions de l'entreprise (les concurrents notamment).

Caractéristiques

Le pouvoir des parties prenantes

Les parties prenantes se distinguent par leurs apports respectifs. Chaque partie prenante apporte quelque chose à l'entreprise, ce qui lui confère un pouvoir et elle attend un retour de cet apport.

Parties prenantes

Apport

Pouvoir

Attentes

Salariés

Force de travail

Les représentants du personnel et leurs droits sociaux (exemples : le droit de grève, le droit d'alerte et le droit de retrait, etc.)

Rémunérations, y compris les avantages en nature, la participation, l'intéressement, etc. ainsi qu'un bien-être au travail

Les actionnaires

Les capitaux

Leur droit de vote aux assemblées générales des actionnaires (exemple, voir les types d'assemblées générales de SA)

Dividendes

Les clients

Le chiffre d'affaires de la société

Diminuer leurs achats, se regrouper en association de consommateurs, etc.

Des produits de qualité et des prix les plus faibles

Les fournisseurs

Les matières premières, les consommations intermédiaires, etc.

Augmenter les prix d'achat

Être payés à temps

Les banques

Les capitaux empruntés

Refuser les emprunts

Les intérêts des emprunts

 

Les intérêts contradictoires des parties prenantes

Les intérêts des différentes parties prenantes sont très souvent en contradiction. L'exemple le plus emblématique concerne le partage de la valeur ajoutée : les salariés veulent que la part des rémunérations dans la valeur ajoutée augmente alors que les actionnaires préfèrent que ce soit la part des dividendes qui soit en croissance.

Gouvernance d'entreprise

Définition de la gouvernance d'entreprise

Dans un sens étroit, la gouvernance d'entreprise porte sur les moyens par lesquels les actionnaires peuvent s'assurer que leurs capitaux sont rentables et que les dirigeants agissent bien dans ce sens. Dans un sens plus large, la gouvernance d'entreprise désigne l'ensemble des mécanismes et des règles qui influencent les dirigeants à prendre des décisions favorables aux attentes de l'ensemble des parties prenantes.

Les différentes formes de gouvernance d'entreprise

Une entreprise qui favorise les actionnaires met en place une politique de gouvernance actionnariale dont le seul but est de maximiser les dividendes qui seront versés aux actionnaires. À l'inverse, une entreprise qui favorise les salariés dans ses décisions met en place une gouvernance partenariale, c'est-à-dire qui recherche l'équité entre les différentes parties prenantes.

Ces pros peuvent vous aider